2 La réduction de la pauvreté

 

Objectif mondial, mise en place locale, tel est notre crédo

 

Les objectifs du Millénaire pour le développement sont les suivants

 Nous sommes consients qu'il nous faut procéder par étape et avec circonspection dès que l'on intègre l'aspect strictement local :

 

Voici celle que nous souhaitons voir aboutir à l'échelle de notre ville, tant nous sommes convaincus que la pauvreté dans notre ville trouve sa source dans l'absence d'emploi.

Notre modèle de développement est à bout de souffle : épuisement des ressources, destruction de l’environnement, chômage de masse et inégalités sociales. Ensemble, nous pouvons construire un autre modèle, qui sache concilier qualité de vie, respect de l’environnement, réduction des inégalités et création d’emplois. Le projet d’Europe Écologie – Les Verts Fontenay Sous Bois entend remettre l’économie au service de la solidarité et de l’emploi.

 

ACCOMPAGNER LES SALARIE-E-S DES SECTEURS EN CRISE

 

À travers la transformation écologique et sociale de l’économie, nous pourrons répondre aux difficultés des secteurs en crise et construire l’économie de demain.

 

► Créer et préserver les emplois de notre territoire en partageant le temps de travail. Mettre en place pour les entreprises confrontées à des problèmes économiques conjoncturels, un dispositif expérimental de sauvegarde de l’emploi basé sur la diminution du temps de travail.

 

Principe : plutôt que de licencier 20 % des effectifs, une entreprise en difficulté baisse son temps de travail de 20 % et garde tous ses salariés, le Conseil Général indemnisant les salariés pour garantir le maintien de leur salaire.  Un dispositif qui, selon les cas, peut être couplé à un programme de formation et de reconversion des salariés.

 

 

► Étudier et expérimenter la mise en œuvre d’une « charte de sécurisation des parcours professionnels » pour lutter contre le chômage. Cette charte permettra de mieux sécuriser les périodes d’alternances entre emploi, chômage et formation professionnelle.

 

► Étudier et expérimenter la mise en œuvre d’un « contrat d’insertion communal ».

Ce contrat pourrait prendre la forme d’un programme personnel d’insertion, pour faciliter l’accès à l’emploi.

 

DE NOUVELLES ACTIVITÉS POUR DE NOUVEAUX EMPLOIS

 

L’économie de demain, c’est une économie qui innove dans les énergies renouvelables, dans la maîtrise de l’énergie et la réhabilitation des logements, dans les transports et qui crée de nouveaux emplois.

 

► Accompagner la restructuration des filières en difficulté et développer les secteurs d’avenir (énergies renouvelables, transports en commun, …). Le Grand Paris est un enjeu de taille, pour l'emploi induit à même de faire du Val de Fontenay la place tournante des transports de l'est parisien (prolongement du métro, arrivée du tramway, interconnexion entre RER renforcée)  

 

UNE ÉCONOMIE AU SERVICE DE TOUS

 

L’économie de demain, c’est une nouvelle approche de la relation au travail, il nous faudra travailler moins pour pouvoir travailler tous et vivre mieux. C’est une économie responsable, basée sur l’éthique, le partage et la solidarité.

 

C’est une économie qui garantit des emplois de qualité, qui participe à l’amélioration des conditions de travail.

 

Enfin, l’économie de demain, c’est une économie de proximité : produire près des lieux de consommation, renforcer le tissu des petites et moyennes entreprises, dynamiser les activités artisanales, favoriser la transmission des savoir-faire locaux.

 

Europe Écologie – Les Verts soutiendra tout projet contribuant au développement d’une économie de la coopération, ancrée à notre territoire, ici, la commune de Fontenay-sous-Bois, non délocalisable, une économie du progrès social et environnemental.

 

► Préserver les services publics et le commerce de proximité sur la commune et particulièrement dans les zônes les plus défavorisées

 

 

● Accompagner les collectivités du département dans la mise en œuvre des services publics de gestion de la ressource en eau et d’assainissements écologiques.

 

Rechercher l’harmonisation du prix de l’eau sur l’ensemble du département et préserver le service public.

 

● Accompagner la collectivité dans la mise en œuvre du service public de gestion des déchets avec la volonté de réduire fortement la production de déchets.

 

 

►Développer une économie solidaire, à forte valeur ajoutée environnementale et sociale :

 

● En accompagnant la création d’activités et d’entreprises socialement et environnementales responsables.

 

● En arrêtant toutes les subventions aux activités polluantes, sur-consommatrices d’énergie, présentant des conditions de travail dégradées, ou encore liées aux paradis fiscaux. En systématisant les clauses sociales et environnementales dans les marchés publics et les événements organisés avec l’aide du département.

 

● En consolidant l’aide aux acteurs associatifs du département et en appuyant les initiatives citoyennes pour développer de nouveaux projets d’Économie Solidaire (jardins partagés, associations de voiture partage et de covoiturage, Habitat Groupé, Système d’Échanges Locaux, coopératives de production d’énergies renouvelables, agriculture de proximité et achats groupés : AMAP, Paniers de voisins, jardins de Cocagne…).

 

●En développant un commerce équitable local.

 

 

 

Cela est à la fois une modeste ambition apparente , mais pourtant il s'agit d'un vrai challenge que nous ne manquerons pas de porter, jour après jour. 

 

=============================================================

 

Au quatrième forum Convergences 2015 de paris,et pour la première fois lors de cet événement, des prix seront attribués à des projets sociaux alliant des acteurs solidaires, publics et privés, avec le soutien de la Mairie de Paris et en partenariat avec Le Monde

L'objectif de ces prix est de récompenser des initiatives exemplaires, faisant converger les forces des secteurs privé, public et solidaire, pour faire reculer la pauvreté et atteindre ainsi les objectifs du millénaire

Le jury a sélectionné trois partenariats dans chaque catégorie. Pour la France, il a retenu l'association Cresus (Chambres régionales du surendettement social, www.radiocresus.fr, www.cresus-partenaire.org) pour son action de prévention du surendettement et son projet expérimental de plate-forme électronique de clients ; l'entreprise d'insertion Emmaüs Défi, qui fait partie du mouvement Emmaüs, pour son offre "coup de pouce" de téléphonie mobile prépayée à tarif solidaire, avec l'opérateur SFR ; et enfin le Réseau Cocagne qui compte aujourd'hui une centaine de jardins permettant le retour à l'emploi de personnes exclues, pour son projet de chantier d'insertion par le maraîchage bio "Le Jardin de la voie romaine", soutenu par la Fondation Vinci.

Parmi les projets internationaux, le jury a sélectionné le Geres (Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités), qui, avec l'appui du cabinet de conseil ENEA Consulting, introduit des techniques d'efficacité énergétique comme l'isolation et le solaire dans l'habitat domestique et communautaire dans les zones rurales du désert froid himalayen indien ; l'association Pésinet qui a développé un service de soins à domicile à Bamako pour prévenir et guérir les maladies infantiles, en lien avec le ministère de la santé du Mali et son Agence nationale de la télésanté et d'informatique médicale ; et enfin, l'ONG PlaNet Finance, avec le soutien de l'entreprise de logiciels SAP, pour l'appui fourni à des productrices de karité du Nord du Ghana par le microcrédit, la formation et l'accès aux technologies de l'information.